ACTUALITES

ACTUALITE
Les inscriptions pour l'année 2016-2017 sont ouvertes du 1er mai au 30 juillet. Le dossier est téléchargeable ici.

Adossement à la recherche

La spécialité s'appuie sur l'Unité de recherche Migrations et Société (URMIS) et s’inscrit à la fois dans le cadre de l’Ecole Doctorale de l’UFR Lettres Art et Sciences Humaines (LASH) de l'Université de Nice et de l’Institut des Sciences Humaines et Sociales de Nice (ISHSN).

L’URMIS est un laboratoire associé à l’Institut de recherche pour le développement (IRD), aux Universités de Paris VII Diderot et Nice-Sophia Antipolis et conventionné au CNRS. Les membres de ce laboratoire étudient les processus d’identification, de catégorisation et de redéfinition des frontières sociales et des rapports de pouvoir mis en jeu par la migration des hommes, des idées et des croyances. L’équipe met en œuvre une problématique constructiviste qui considère les dimensions ethniques et raciales des collectivités et des identifications personnelles comme des productions sociales intégralement relationnelles. Elle s’intéresse à leur pertinence en tant que catégories de la pratique utilisées dans des situations de conflit, des dispositifs de contrôle et de politiques sociales ou des stratégies d’affirmation identitaire. Les recherches portent une attention particulière aux effets de la mondialisation sur le désenclavement des espaces locaux, la multiplication des instances de décisions supranationales ou internationales, la croissance des réseaux transnationaux dans les échanges économiques, culturels ou religieux.

L’URMIS regroupe des équipes de recherche localisées à Paris et à Nice et accueille des chercheurs relevant de plusieurs disciplines (sociologie, anthropologie, sciences politiques, psychologie sociale, histoire). La composante niçoise du laboratoire, sur laquelle s’appuie la formation, comprend 12 chercheurs et enseignants-chercheurs (Université de Nice, CNRS et IRD) qui sont impliqués dans des réseaux internationaux (Mexique, Colombie, Kenya, Maghreb, Afrique du Sud, Mali, Europe de l’Est) qui peuvent constituer autant d’opportunités pour des terrains de recherche et des accueils institutionnels pour les doctorants à l’issue de la formation de master.